Creation All Elements

There’s a place where the tension sits

C’est une émotion qui prend au corps. Un groupe d’une vingtaine de danseurs qui nous transporte. C’est autant de ferveur que de douceur, d’animosité que de sensualité en un seul spectacle. Quarante minutes saisissantes de représentation. All Elements est un crew, un projet, une bouffée d’énergie qui jouait sur la scène du CIAM ce dimanche 16 octobre.

13658969_136430713455256_5584546088196691180_n
13692577_136427943455533_223622151129732082_n
La lumière fut et les voix se lèvent. Ils chantent des paroles puissantes. Ce sont des maux venus d’ici et d’ailleurs. Ils sont jeunes, mais ont aussi leurs histoires. Ils s’entraînent les uns les autres, la tension monte crescendo et c’est parti… Ils bougent sur leurs propres chants, sons et percussions.
Ce qui est troublant c’est ce mélange ethnique. La danse urbaine puise son énergie dans la culture tribale. Comme une transe, ils communiquent avec leurs sens. Les frontières sont vite franchies sans efforts de transition. On passe du beat box au dj ridou, du chant traditionnel au rap, du break à la danse contemporaine…
On sent qu’il y a de l’amour là-dedans. Ils s’effleurent, se regardent profondément, se caressent, se bousculent. Rares sont les moments sans contact et c’est tant mieux ! Une réelle complicité semble s’être nichée au sein du groupe et participe aux mouvements.

13662162_131787060586288_8370464730881000189_o13600044_126704394427888_2033891074247604924_n
Le tableau est saisissant. Ils ont été aimés pour ce qu’ils ont donné d’eux-même. Et le public les a aimés pour ce qu’ils sont tous ensemble. Même s’ils avaient fait des maladresses ils nous auraient touchés. Leurs chorégraphes Heddy Maalem et Iain Ewok Robinson ont transmis beaucoup de choses à travers le groupe. Ils ont réussi à faire cohabiter différents styles, niveaux et disciplines artistiques. « Quand c’est bon, c’est bon » disait Manet lorsqu’il avait donné son dernier coup de pinceau et ici « c’est bon » quand le groupe vibre sur la même fréquence. Ils le sentent sans même se concerter et c’est vers le meilleur de leurs capacités qu’ils ont été poussés.

all-elem
Le spectacle a, entre autre, été créé au festival d’Avignon cet été. All Elements est un projet initié par l’université fédérale de Toulouse et tend à regrouper de jeunes adultes, de grands enfants pleins de ressources. Ces jours de créations ont été pour eux une expérience forte en émotions. Voyage artistique à travers lequel ils ont appris à se connaître un peu plus et à partager.
Des frissons dans le corps et des étoiles dans les yeux, All Elements n’a pas dit son dernier mot…

Tendrement,
Clémentine Picoulet,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    quatre × 3 =