Crayon – Post Blue

© DR

Groove langoureux, poésie sensuelle et lyrisme irrésistible sont autant de qualités que renferment le nouvel EP de Crayon. Deuxième projet personnel de l’artiste sous le label Roche Musique, Post Blue marque définitivement l’entrée dans une nouvelle ère pour Crayon. Il semble avoir trouvé sa voie dans un style épuré, incarnant le renouveau de la soul. La maxime aristotélicienne « la musique adoucit les mœurs » ne pouvait être mieux incarnée que par ces sept titres aux teintes bleutées

Le saut dans le grand bleu se fait tout en délicatesse avec la voix de Lossapardo posée sur Pink. Sans artifice aucun, Crayon parvient d’emblée à nous envouter. On retrouvera cette voix céleste sur le titre After the tone dont Darius a participé à la réalisation du clip. Le kick et le snare de la ligne rythmique s’articulent parfaitement à une basse profonde et des cœurs abyssaux.

Accompagné par ses compères de Roche Musique, Duñe, qui double sa voix, et Jordan Lee, qui fait les cœurs, Crayon signe un titre très poétique avec Fake. On se laisse alors entrainer avec plaisir par cette mélodie mélancolique.

La lecture de ce tableau musical continue avec Home, véritable allégorie de la volupté. La voix envoutante de Malia Lynn couplée à une instrumentale suave sonne comme une tendre caresse. Une fois encore, la Roche Musique touch est présente, les notes de guitares qui résonnent tout au long de la chanson étant signées FKJ.

L’EP ne pouvait mieux se terminer que par un petit clin d’œil au grand Gainsbourg. Le temps d’une chanson, le titre « je suis venu te dire que je m’en vais » s’anglicise et devient une balade nommée I Came By to Let You know That I’m Leaving.

« Wheter if I fuck or not, my soul will never change »

Posté sur Youtube le 10 janvier 2018, le clip de Faith est parfaitement réalisé par Mouki. Dans une interview sur Nova, Crayon dévoile avoir d’ailleurs beaucoup participé au stylisme, au montage et au tournage du clip. Ce titre est l’occasion d’une nouvelle collaboration entre le talentueux rappeur français Gracy Hopkins et Crayon, que l’on avait déjà pu avoir le plaisir d’entendre sur le titre Ocean 7 Pt.2. Stanislas Blu fait aussi parti des invités de ce délice musical. C’est ici une histoire de cœur perfectible qui est dépeinte, dont la finesse musicale apporte un peu de douceur.

A la base illustrateur, c’est par sa musique que le parisien Crayon s’est dévoilé aux yeux du public. D’abord repéré par Kitsuné, label sur lequel il signera son premier EP aux côtés de Yuksek et Partyfine, il a finalement fait son nid chez Roche Musique, entouré de ses amis Darius, Césaire, Kartell et FKJ entre autres. L’œuvre de Crayon est l’expression parfaite du rapport entre l’art pictural et musical. L’influence du courant expressionniste est exaltée par ce dernier EP dont la couleur bleue nous séduit du premier au septième titre.

Retrouvez Crayon sur les internets :
Facebook

Soundcloud
Twitter
Instagram

Tendrement,
Chloé Quelennec
Le Beau Bug.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    trois × 4 =