Capitaine Phillips de Paul Greengrass

Cette semaine la piraterie s’invite dans le Calle Ciné avec un film en salles dès aujourd’hui : Capitaine Phillips de Paul Greengrass avec Tom Hanks.

Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…Pour la petite leçon d’histoire ou ceux ayant la mémoire courte, la prise d’otages du capitaine et son équipage à bord du navire Maersk Alabama a été organisée par quatre pirates somaliens entre le 8 et le 12 avril 2009. L’héroïsme dont le capitaine a fait preuve pendant ces quelques jours a permis de sauver la vie de son personnel de navigation. Trois des quatre pirates, âgés de 17 à 19 ans à l’époque, ont été tués lors du sauvetage et le dernier réside actuellement en prison, pour une peine de plus de 33 ans.

Tom Hanks

Porté par Tom Hanks, figure de proue du bateau “Maersk Alabama” en tant que son capitaine, le film s’attaque donc à des faits récents, réels et sans oublier les deux côtés. Quand les pirates comme les assaillis se retrouvent impliqués dans les mêmes questions de survie, jusqu’où l’œil du réalisateur peut-il se poser sans usurper la vérité du journalisme ?Cinéaste flirtant talentueusement avec le “docufiction”, le réalisateur de “Capitaine Phillips” semble donc posséder suffisamment de bouteilles à jeter à la mer pour ne pas heurter le récif d’une réalité délicate. Pour ce film, Paul Greengrass a choisi d’entourer Tom Hanks de figures moins connues, mais on ne peut plus réalistes, telles Barkhad Abdi dans le rôle de Muse.

A savoir aussi que les trois quarts du tournage de Capitaine Phillips se sont déroulés en mer pendant 60 jours à bord de navires similaires au Maersk Alabama impliqué dans le drame d’avril 2009. Cette volonté de conformité a été pour la production un défi logistique, physique et psychologique que n’avaient jamais connu ni le réalisateur ni son équipe.

930353 - Captain Phillips

 Paul Greengrass a voulu se rapprocher au plus près de la vérité et a adopté la caméra à l’épaule pour un côté brut et authentique, prenant ainsi au dépourvu les acteurs habitués aux plateaux où ils sont guidés dans leurs gestes ou leurs répliques. Même Tom Hanks a été surpris par la “méthode Greengrass“. Cette fameuse méthode Greengrass a imposé aux Américano-Somaliens, jouant les pirates, d’éviter tout contact avec ceux qui incarnaient le personnel de bord du Maersk Alabama dans le but de créer une véritable crainte de la part du Capitaine et de son équipage.

Beaucoup de suspenses, histoire vraie, scènes réelles, voilà qui font de ce film un bon docu-fiction sans crier au chef-d’oeuvre, avec un Tom Hanks nominé aux Oscars pour cette interprétation poignante de Richard Phillips. Paul Greengrass s’empare de cette histoire vraie pour livrer un film intense et passionnant. C’est pourquoi le Calle Ciné vous recommande ce film à la mise en scène soignée qui confronte une communication politique occidentale à un effet de réel qui la remet en cause.

La Bande Annonce :

Tendrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =