Breakbot – Another You

Il ne serait pas surprenant qu’au moins une chanson de Breakbot ait marqué un moment de nos vies. Une danse, un film, des sourires, des regards : en somme un artiste à émotions positives. Le 28 septembre dernier, c’est une nouvelle fois chez le fameux label Ed Banger Records que l’artiste sort un nouvel EP intitulé Another You. C’est sur des airs funk et disco que Breakbot nous fait une fois de plus nous déhancher, et il a choisi 3 voix différentes pour faire parler ses productions : Ruckazoid, Irfane et Delafleur. Nous voilà donc partis pour une vingtaine de minutes rétrofuturistes, comptant deux remix signés Yuksek et Dildo Disco.

“And let me love you (all night)
Just let me hold you (tonight)
Just let met love you (all night)
Just let me hold you (tonight)”

C’est en début d’été que Thibaut Berland, aka Breakbot, a annoncé l’EP avec un clip animé qui a plus qu’attisé notre curiosité. Après FantasyYou Should Know et Why (By Your Side), ce premier morceau marque une nouvelle collaboration de l’artiste avec Ruckazoid. Ce dernier nous parle d’amour, et cerise sur le gâteau, il nous fait voyager dans l’espace.

Nous reconnaissons immédiatement la voix d’Irfane dans le second morceau, Devotion. Le duo deviendrait-il inséparable ? Breakbot joue sur le rythme, tonifie puis ralentit, laissant la poésie du chanteur opérer et nous enlacer. Les sonorités nous rappellent très justement la douceur éclectique du superbe morceau 2Good4Me de l’album Still Waters.

Le troisième morceau n’est autre que Don’t Stop the Dance, mêlant 5 minutes de sensualité à une voix nous suppliant de ne pas arrêter de danser. L’ambiance est deep tout en restant très funky, souvenirs de l’ère Daft Punk.

Les deux derniers titres remixés font exploser cet EP en confettis multicolores. Yuksek se régale et nous régale avec Devotion en y ajoutant des samples futuristes disco et des sons d’artifices qui introduisent le bouquet final : Dildo Disco passe aux commandes. Don’t Stop the Dance reprend vie avec encore plus de sensualité et de fraîcheur. “The day has just begun”, cette production ne peut que nous mettre de bonne humeur et nous réveiller. La golden hour serait l’occasion parfaite pour découvrir ces minutes de volupté intense.

Pour celles et ceux qui auraient raté les 15 ans du label Ed Banger Records, il n’est jamais trop tard pour voir ou revoir cet incroyable spectacle musical :

Retrouvez Breakbot sur les internets :
Facebook
Instagram
Twitter
Deezer

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 4 =