Boussole Records – Volume II

“Collectif de DJs et Producteurs basé à Toulouse, Boussole Records est un label digital de musiques électroniques dédié aux singles”. Telle est la définition que l’on trouve sur la page Bandcamp de ce jeune label du sud de la France, également présent sur Paris. Leur équipe se compose de François Ier, Mangabey, Joy!, Filiber, La Petite Grande, Khalk, FaCIL, Kendal, TOT, Bien ou Bien et Almanaac. Ces artistes vous disent peut-être quelque chose car ils sont en pleine expansion, multipliant les collaborations et les concerts à travers le territoire. Avec plus de 50 dates auxquels ils participèrent ou organisèrent, les membres de Boussole Records se forgent une solide réputation, avec leur Boussole Party au Bikini ou à la Dynamo (des clubs réputés de Toulouse) aux cotés de Shadow Child, Tiga, Canblaster, FKJ, Duke Dumont, Bondax, Brodinski, Fritz Kalkbrenner, et bien d’autres. Pour fêter leur première année d’existence, ils nous avaient déjà servis une compile de qualité, capable d’électriser les dancefloors estivaux. Ils reviennent avec Boussole Records – Volume II, contenant 11 titres inédits, et 4 bonus digitaux uniquement disponibles sur Soundcloud et Bandcamp. Vous pourrez également vous procurez gratuitement la version CD lors de soirées du label, ainsi que dans certaines adresses Toulousaines et Parisiennes. Si vous avez la chance d’habiter à côté, profitez-en !

Alors que les bonnes compils se font rares et que les sons intelligents et entêtant disparaissent des clubs, Boussole Records produit un ensemble cohérent, résolument house/techno, qui incarne la future scène électro. On croise même des invités intéressants comme Folamour, Fils Unique, Barbarella Wang, Le Family Club, Misrishi et OHES. Voilà une bien belle manière de commencer l’été. On se laisse guider vers le soleil par les nappes synthétiques de La Petite Grande sur Pégase, Lamarck secoue le dancefloor avec All Night Young,  avant que les sons planants de One Of Them, par François 1er, n’emportent vers la transe nocturne. Bref, Boussole Records – Volume II ne peut être que chaudement recommandé !

Tendrement, Le Beau Bug.