Beach House – 7

Après avoir découvert leur titre Lemon Glow en février dernier, le groupe Beach House est de retour avec leur album 7, sorti le 11 mai 2018 sous la label Sub Pop. Dans un style dream pop, c’est le septième album du duo composé d’Alex Scally (guitare et claviers) et de Victoria Legrand (chant et claviers). Formé en 2004, le groupe est originaire du Maryland.

Composé de 11 titres, 7 entre dans le vif du sujet dès le premier, Dark Spring. Le morceau, composé de boucles répétitives aux sonorités rock est également nuancé de quelques touches électroniques. Et le mélange de genre nous enchante !

Les titres, tous aussi hypnotisants les uns que les autres, alternent parfaitement les voix. Après celle d’Alex Scally sur le premier titre, nous passons à celle de Victoria Legrand sur le deuxième. Pay No Mind est beaucoup plus tendre que le premier ; la voix suave nous ensorcèle, tout comme les notes de guitare, et les sonorités plus légères.

Le temps fini par s’arrêter avec leur titre phare, Lemon Glow. Le rythme rapide des notes électroniques, mêlé aux notes de guitare et au timbre voilé de Victoria Legrand nous transporte dans un univers semblable aux films d’épouvante. Un peu comme la petite fille aux yeux boutonnés qui avance lentement vers nous. Dans un style aérien, nous retrouvons le prochain morceau, L’Inconnue, qui nous rappelle, sur les débuts, l’artiste Enya. Ce titre est magnétique, séduisant, et les paroles, mi anglaises, mi françaises, font planer le mystère autour de 7 filles, qui vont faire la fête, mourir, ou se marier, … Les interprétations sont multiples et là est le mystère de l’inconnue.

Little girl
You could be loved
Little girl you should be loved

Nous terminerons sur Black Car, un titre au tempo lent et aux sonorités tendres. Et, tout comme le titre suivant, Loose You Smile, les notes de clavier nous entraînent dans une atmosphère intimiste, et, paradoxalement, presque sauvage. La guitare résonne comme une vibration, et les voix sont captivantes et lumineuses.

L’album, créé en collaboration avec le producteur Peter Kember, a reçu d’excellentes critiques. Il est même jugé comme étant « le plus important et immersif de leur carrière » par le site web Pitchfork. Le duo Beach House a également collaboré avec l’artiste Grizzly Bear sur le morceau Slow Life de l’album Devotion sorti en 2008. Et leur chanson Myth de l’album Bloom, sorti en 2012, a été utilisé pour la pub du parfum Anaïs Anaïs de Cacharel, réalisée par Olivia Bee.

On retrouvera Beach House à l’Epicerie Moderne à Lyon le 30 septembre 2018, puis à l’Olympia de Paris le 15 octobre 2018.

Retrouvez Beach House sur les internets :
Facebook
Soundcloud
Instagram
Twitter
Site officiel

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 + 20 =