Arctic Monkeys – Tranquility Base Hotel & Casino

Formé en 2002, le groupe Arctic Monkeys est originaire du Royaume-Uni. Vous y trouverez Alex Turner au chant et à la guitare, Jamie Cook, également à la guitare, Nick O’Malley, à la basse et aux chœurs, et Matt Helders, à la batterie et aux chœurs. Maintenant que les présentations sont faites, il faut maintenant savoir que leur nouvel album, Tranquility Base Hotel and Casino est sorti le 11 mai 2018. Alors tous à vos disquaires !

Qualifié de lounge pop et même parfois de space pop, ce sixième album studio est composé de 11 titres. Nous y retrouvons quelques notes électro, mais surtout quelques influences jazzy.

Commençons par le morceau qui donne le titre de l’album : Tranquility Base Hotel and Casino. Sur des airs très pop et jazz, avec des sons tout en finesse ; entre le piano et le synthé, tout s’accorde à merveille. Pour la petite anecdote, le titre de l’album a muté vers Tranquility Base Hotel + Casino. Pour le style. Tout juste après, nous retrouvons Golden Trunks, qui nous rappelle parfois le mythique Serge Gainsbourg, mais en y ajoutant tout de même des sonorités électriques, et puis la voix de Turner évidemment.

Dans cet album, les paroles s’inspirent du monde du cinéma et de la science-fiction. Le huitième titre, Science Fiction, n’en démord pas avec son air romantique et ses paroles futuristes. Alors … faut-il y croire ?

Mais la main de la dure réalité n’est pas gantée

Nous terminons avec The Ultracheese qui, non, même si nous aurions bien aimé, ne parle pas des différentes sortes de fromages qui existe sur terre. C’est plutôt un morceau nostalgique, qui nous rappelle nos anciens liens d’amitié, et qui nous donne parfois envie de replonger dans nos anciens albums photos.

La majorité des chansons a été écrite par Alex Turner, sur son piano Steinway Vertegrand qui lui a été offert à son anniversaire. Parce que oui, ça c’est l’info de l’année.

Avec un départ au piano, le clip Four out of Five dérive finalement vers une ambiance typique des films à suspens. Mais on vous rassure, la suite nous a séduit. On aperçoit un Alex Turner en pleine création et réflexion, dans un style un peu rétro. Ce clip nous montre les coulisses et, parfois, l’envers du décor.

Sinon, en 2012, le groupe a interprété deux chansons lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres. Et aujourd’hui, ils sont en pleine tournée, se produisant à Barcelone ou Berlin. Ils seront également au Zénith de Paris les 29 et 30 mai.

Retrouvez Arctic Monkeys sur les internets
-Facebook
-Soundcloud
-Instagram
-Twitter

Tendrement,
Jeanne Bailly
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − trois =