Angèle – Brol

crédit : Charlotte Abramow

De ses petites vidéos rigolotes sur Instagram à son premier album Brol, Angèle n’a pas chômé. Première partie de Damso et seule invitée sur son dernier album, quatre clips artistiquement très réussis, une tournée presque sold-out et un placement en tête d’affiche de plusieurs grands festivals… À seulement 22 ans, on se demande ce que la jeune bruxelloise nous réserve encore.

La force de cet album ? Le décryptage simple, mature et efficace d’une époque “en perdition” avec 12 morceaux pour 40 minutes de réalité.

Après La Loi de Murphy et les petits problèmes du quotidien (après tout, comme l’a dit Edward Aloysius Murphy Jr. “Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera mal“), Je veux tes yeux et le mal-être lié (entre autres) aux sites et applications de rencontre, et le bien nommé Jalousie… Angèle s’attaque à d’autres problèmes du monde moderne.

“Bah faudrait peut-être casser les codes,
Une fille qui l’ouvre ça serait normal”

Le deuxième problème auquel Angèle nous confronte fait écho au hashtag hélas populaire #balancetonporc. Abordé tout en délicatesse et féminisme Balance ton quoi revient sur ce fléau qui secoue les réseaux depuis 2017.

Changement de décor ensuite, sur le seul morceau en featuring de l’album, avec … Roméo Elvis, tiens donc. Si on avait déjà pu les entendre ensemble en live sur Vevo dscvr avec J’ai Vu, cette fois, c’est la petite sœur qui invite le grand frère pour Tout oublierCar pour vaincre la solitude dans le but d’être heureux, il faudrait tout oublier

Et si Tout Oublier était plutôt joyeux, le spleen est de retour dans Nombreux. Dans ce morceau, on parle de fidélité, afin de remettre au goût du jour la force de l’amour face à la tentation permanente.

Si la plupart des morceaux évoquent des thèmes uniques, certains d’entre eux sont à regrouper. Sur La Thune, Victime des réseaux, ou encore Je veux tes yeux, Angèle parle de notre société sous l’emprise des réseaux sociaux. Elle attaque sous différents angles chaque morceau : la reconnaissance/la popularité, l’appartenance, les rencontres, en assumant elle même en être victime “J’avoue que même moi, je fais partie de ces gens là

“Moi je crois aux histoires
auxquelles les autres ne croient pas encore”

On change de registre et on casse les codes des chansons d’amour standards avec Ta reine. Non ce n’est pas une déclaration d’amour banale d’un chanteur à son ex perdu il y a longtemps, mais plutôt un conseil d’une amie à une autre, d’attendre, de persister pour récupérer sa reine.

Dans son dernier morceau, Flou la chanteuse résume son début de carrière un peu particulier. Pleine d’humilité elle assume que ‘tout le monde te trouve génial alors que t’as rien fait’.

“La suite on verra …”

De son vrai nom, Angèle Van Laeken est née le 3 décembre 1995 en Belgique. Issue d’une famille d’artiste, fille du chanteur Marka, avec qui elle a fait ses débuts, et de la comédienne Laurence Bibot, elle est aussi la sœur de Roméo Johnny Elvis Kiki Van Laeken aka Roméo Elvis. Eh oui, “les chiens ne font pas des chats”.

crédit : Charlotte Abramow

Retrouvez Angèle sur les internets :
Facebook
Instagram
Youtube

Tendrement,
Le Beau Bug

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 + dix-huit =