Ages – Le Nouvel Ep d’Incredible Polo

Sous le pseudonyme Incredible Polo se cache un projet de one-man band imaginé par Paul Malburet. Après de multiples collaborations, en tant que bassiste, guitariste et chanteur dans le groupe Circa Diem, ou comme bassiste et beatboxeur avec le groupe franco-américain The Glass Half, le musicien Incredible Polo démarra une carrière solo en 2013. Son premier Ep intitulé Abissama était paru sur le label LZO Records (http://www.lzorecords.com/). Accompagné par trois musiciens sur scène, l’artiste produit une électro-pop cotonneuse et planante, dont les compositions abordent les rivages de l’electronica ou du trip-hop. Mais Paul Malburet est aussi un des créateurs et le compositeur de l’application multi-primée Incredibox, qui réunit plus de 10 millions d’utilisateurs. Un personnage bien singulier pour un projet sonore crossover, qui se poursuit avec un nouvel Ep baptisé Ages. 100% autoproduit, il se compose de 5 titres orientés pop progressive, qui tirent leur substance d’influences comme Son-Lux, Little Dragon ou James Blake.

Dès les premières secondes, un chant tribal et des motifs percussifs aux rondeurs House enveloppent l’auditeur. Le titre éponyme est chargé d’un chant évanescent qui s’élance sur des rythmes ensorcelant, nappés de réverbérations qui coulent sur des beats azuréens. Avec Veda, l’artiste nuance son groove grâce à des notes plus froides et sa voix pop mélancolique, illuminant le dancefloor de rythmiques lancinantes. S’ensuit Runners, qui résonne comme un hymne pour la fin de soirée, alors que le soleil irradie de ses premiers rayons les toits de la ville, des ritournelles de synthés pop se libèrent pour hypnotiser les corps. Des rythmes électroniques downtempo introduisent une plage sonore sensuelle qui consolide cette atmosphère rêveuse. Travis déverse une pop synthétique illuminée par sa voix qui tournoie dans les aigus. La danse des synthétiseurs, rythmée par les beats métronomiques, forme une osmose sonore remarquable. Nous voilà en apesanteur dans l’imaginaire sonore du musicien, voguant à travers les textures oniriques de son œuvre.

Arrive alors The Throne, odyssée sonore mystérieuse aux arrangements pop, dopée par un chant funky. C’est le véritable coup de génie de ce disque. Incredible Polo rend hommage aux textures et aux harmonies de Son-Lux, en y insufflant sa pop synthétique suave, tissant un rideau de lumière sur les nappes sonores mélancoliques qui l’influence. La composition se métamorphose au fil des minutes, réalisant l’équilibre parfait entre pop et jeu sur les structures, afin de dessiner les contours d’un voyage musical halluciné.

Malgré quelques sonorités rétro-futuristes surannées, Ages est un Ep ambitieux, mêlant volutes pop et divagations robotiques, pour une fusion rêveuse et psychédélique. Décalé des carcans modernes, il imagine une connexion entre différents genres, ne laissant que la beauté des harmonies et des textures guider sa recherche musicale. Un bon présage pour l’album à venir !

Tendrement, Le Beau Bug.