A Bang in The Void de la Meskaprod

Cette semaine le Calle Ciné s’attarde sur un court métrage réalisé par un collectif de jeunes lillois prometteurs : A Bang in The Void réalisé par Lucas Mokrani, Viktor Poisson Louis Didaux, Valentin Meaux, Pauline Reiss interprété par Manon Renoux, Valentin Meaux, Romain Isselée enfin dévoilé à Lille.

Le pitch: C’est l’histoire de Marc, un jeune marginal déconnecté de la réalité dont le quotidien est mouvementé par des affrontements urbains à répétition. A la fois anti-héros et justicier des temps modernes, il erre sans réel but à la recherche de nouvelles cibles. Jusqu’à sa rencontre avec Julie…

Meskaprod nous propose une expérience hors des sentiers battus où cynisme, violence et solitude guident le personnage principal à travers les rues de la ville. De part la présence d’un narrateur, Thomas doublé par le rappeur C-WID et la façon de filmer, le spectateur se retrouve témoin omniprésent de la rage silencieuse de Marc, interprété par le très juste Valentin Meaux.

Bien que divisé en trois chapitres, ce court métrage est un film à deux vitesses. En effet, dans un premier temps le personnage principal, plutôt introverti, reste en retrait du monde qui l’entoure tout en l’observant. Il ne sourit ni ne parle. Dans un second temps, il se dévoile davantage suite à la rencontre avec Julie dont on ne sait quasiment rien. Cela est mis en évidence par le fait que l’on entend la voix du héros qu’à la 19ème minute du court métrage.

861313_424854587608414_1146387080_o

Par ailleurs, A Bang in The Void tire son inspiration du film de Gaspard Noé, Enter the Void. La ressemblance ne s’arrête pas au titre mais va plus loin. Un personnage principal au crâne rasé, plutôt solitaire, filmé comme si le spectateur le suivait dans son périple, obsédé par une femme qui sera sa rédemption, une musique cinglante, une fin tragique… Tous ces éléments sont un joli clin d’oeil à l’oeuvre de l’enfant terrible du cinéma français.

Ce court métrage techniquement au point, avec une mise en scène et des plans parfois bluffants, est actuellement en lice dans la plupart des festivals européens. A noter également la performance des acteurs, parfaitement rentrés dans leur personnage.

C’est pourquoi le Calle Ciné vous suggère ce court métrage efficace qui parvient à transporter le spectateur dans l’univers sombre de Marc, alimenté par une soundtrack très réussie réalisé par Kadukogi, The Bloody Beetroots, mais surtout par Anatomy et ByKnife. On souhaite une bonne continuation dans le Cinéma à ces lillois talentueux et très prometteurs.

En attendant la sortie officielle du court métrage, voici la bande annonce :

Et comme promis, la BO de A Bang In The Void en téléchargement gratuit ICI.

Tendrement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =