5 expos photos à suivre sur Paris

CIRCULATION(S) – FESTIVAL DE LA JEUNE PHOTOGRAPHIE EUROPEENNE

JUSQU’AU 16 MARS 2014

104

Poliakiva Marina, Série “Bridegrooms ?”

Allé viens … On est bien au 104 !

Pour sa quatrième édition, le Festival Circulation(s) investit le 104, cet espace dynamique du XIXe arrondissement de Paris, lieu à la fois d’exposition, de résidence et de production artistique, favorisant une diversité des pratiques au moins égale à celle de son public. C’est avec la volonté de faire découvrir la jeune scène photographique européenne que la manifestation présente 45 artistes contemporains venus des quatre coins du continent dont la diversité des univers s’accorde autour d’une remarquable maîtrise technique. L’événement déborde les murs de l’institution pour aller égayer la grisaille du métro parisien et vous pouvez d’ors et déjà croiser l’une des 40 propositions photographiques disséminées partout dans la ville aux détours des stations Saint-Michel, Hôtel de Ville ou encore La Chapelle … Un workshop organisé par Leica vous donne également la possibilité de mettre la main à la pâte et de paufiner votre art sous les conseils avisés du photographe Alain Willaume. A vos appareils !

Antony Todd, Série “The Sun City Poms”

Orlowski Gabriel, Série “Anti-accent”

Kane Aisling, Série “Virgin Territory”

Rousset Thomas, “Prabérians”

DAVID LYNCH – SMALL STORIES

JUSQU’AU 16 MARS 2014

MAISON EUROPENNE DE LA PHOTOGRAPHIE


David Lynch par Richard Dumas

Envie de voir une production originale de David Lynch ? C’est à la Maison Européenne de la Photographie et c’est une carte blanche laissée à ce réalisateur aux multiples talents, également reconnu pour ses activités de peintre, de musicien, de designer ou en l’occurrence, de photographe. Une occasion rare de pénétrer un peu plus avant les visions hallucinées du maître.

PONTE CITY – MIKHAEK SUBOTZKY & PATRICK WATERHOUSE

JUSQU’AU 20 AVRIL 2014

LE BAL

LE BAL en cours de rénovation – © Mark Power/Magnum

Au BAL il fut longtemps question de fête, d’alcool et de plaisir … Mais ça c’était dans les années folles, lorsque la guinguette Chez Isis attirait une foule hétéroclite de parisiens valsant dans ce quartier du nord de la capitale proche de Pigalle, resté depuis un incontournable du genre. Dorénavant ce passé sulfureux ne subsiste plus que dans le nom du lieu, récemment rénové pour abriter l’Association des Amis de Magnum que préside l’emblématique photographe Raymond Depardon. Son but ? Favoriser la réflexion autour des innombrables représentations du réel par l’image, quelque soit le support. Et c’est une plongée dans les aléas d’une autre capitale mondiale, celle de l’Afrique du Sud, que nous propose l’exposition du moment. Entre prospérité et ségrégation pendant l’apartheid, effondrement dans les années 1990 et renouveau multi- ethnique actuel, la tour Ponte City catalyse l’ensemble des aspirations et des failles du peuple qui l’a bâtie. On les découvre à travers une multitudes de documents récoltés par les photographes Mikhael Subotzky et Patrick Waterhouse.

Michael Subotzky & Patrick Waterhouse, Ponte City, 2008-2013

HENRI CARTIER-BRESSON

JUSQU’AU 9 JUIN 2014

CENTRE POMPIDOU

La dimension éminemment documentaire de la photographie, c’est aussi ce qui a fait la renommée du plus célèbre des photographes français, Henri Cartier-Bresson, fondateur de l’agence Magnum et théoricien du fameux “instant décisif“. Néanmoins, à travers cette importante rétrospective qui intervient dix ans après la disparition du photographe, c’est toute la diversité de son oeuvre que le Centre Pompidou veut montrer, dévoilant de nombreux inédits aux côtés de ses clichés les plus célèbres. Près de 500 documents retracent le parcours de ce véritable témoin du XXe siècle dont il traversa tous les événements marquants, de ses débuts aux côtés des surréalistes à ses prises de positions lors de la guerre d’Espagne ou la Seconde Guerre Mondiale, de la décolonisation à Mai 68 en passant par la Guerre Froide et les Trente Glorieuses.

George Hoyningen-Huene / Henri Cartier-Bresson, New York, 1935 The Museum of Modern Art, Thomas Walther Collection, Purchase, New York © © George Hoyningen-Huene : © Horst / Courtesy-Staley / Wise Gallery / NYC Crédit photographique : © 2013. Digital image, The Museum of Modern Art, New York / Scala, Florence

AMERICA LATINA – PHOTOGRAPHIES – 1960-2013

JUSQU’AU 6 AVRIL 2014

FONDATION CARTIER

Affiche de lʼexposition “America Latina”

L’Histoire s’immisce également dans le panorama qu’offre la Fondation Cartier sur la production photographique du continent sud-américain, profondément marquée par les troubles politiques et sociaux qui ont façonné lʼAmérique Latine. Ce sont 50 années de production que balaye l’exposition à travers une organisation thématique ayant pour fil conducteur la relation qu’entretiennent constamment texte et image, constituant un ensemble à forte dimension pédagogique que viennent compléter de nombreux outils proposés par l’institution dont ce film, intégralement disponible en ligne.

Tendrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + vingt =