LE VERGER FESTIVAL 2017

Voilà maintenant une semaine que s’est achevé la première édition du Verger festival. Revenons sur cette première édition qui fut un succès, il faut dire ce qui est.

VENDREDI 7

Nous arrivons un peu avant 20h, le temps de récupérer les places et nous voilà dans l’emblématique jardin des Vivres de l’Art de Bordeaux. Quelques pas encore et nous arrivons à l’entrée du « Salon », lieux où s’est déroulé la première partie du festival.

45 Tours Mon Amour (19H-21H)

Juste à temps pour le début de son set. Il est quelqu’un que l’on ne présente plus à Bordeaux, réputé pour ses soirées à l’IBOAT, 45 Tours Mon Amour donna le ton de la soirée alors qu’on apercevait le soleil se coucher à travers les vitres du Salon. Rythmes rétro et entrainant parfait pour se mettre en jambes.

André Pahl (21H-23H)

Venu de Berlin, il nous plonge dans sa disco underground, ses airs tribal et acid, une agréable découverte pour notre part, dans un lieu atypique des Vivres de l’Art, de la pierre, du métal, une scène central, un tapis sous les pieds en guise de scène ,une proximité avec l’artiste, un partage, un délice.

Lovefingers (23H-01H)

Nous en avions beaucoup entendu parlé et étions curieux de voir ce que cela donnait en vrai. La surprise fut de taille. Lovefingers livra un set enflammé avec des sonorités tropicales à souhait, accompagné par un rythme soutenu et saccadé. La proximité et l’engouement des gens à dansé, associé à la chaleur de l’été et l’espace confiné du salon à laisser place à une ambiance jungle des plus singulière. On a adoré.

@lovefingers #bordeaux #levergerfestival

A post shared by Le Beau Bug (@lebeaubug) on

SAMEDI 8

Nous arrivons cette fois-ci plus tôt, sur les coups de 18 h 15 afin de réaliser l’interview juste avant le set de celle qui fut pour nous l’artiste clefs du Festival, Jayda G. Vous pourrez le retrouver dans la rubrique interview du Beau Bug. Au vu du grand soleil qui s’offrait à nous, nous voulions commander quelques bières au bar avant d’aller danser sur le parvis du « Kisoque », scène située à ciel ouvert en plein milieu des vivres de l’art. Mais notre choix s’est arrêté sur le stand ambulant de Fernand&Paulette ou un individu s’acharnait sur un gros bloc de glace brut avec un ustensil qui pilait la glace pour en faire des granités maison succulents. Le concept de bâtonnet glacé alcoolisé au Ricard ou au mojito nous a beaucoup plus !

Jayda G (19H-21H)

Elle a su amener une fraicheur et une bonne humeur des plus agréable. Jayda G nous a servi un set exotique sur des beats rythmés, de house, de funk et de disco. Sa culture musicale nous a surpris. Très proche de celle que nous avons,elle nous a surpris avec de grand classiques tel que St Germain –  So Flute, l’hymne de son album culte « Tourist » ou encore Rare Pleasure – Let Me Down Easy (a voir sur notre compte instagram). Jayda G, ou notre rayon de soleil du Verger festival a surpris contre toutes attentes avec sa joie de vivre, son enthousiasme et son énergie. Une passionné du groove, du partage et du bonheur. La jeune prodige venu de Vancouver a fait rayonné le Kiosque du Verger Festival. Merci.

@jaydaguy #levergerfestival #bordeaux

A post shared by Le Beau Bug (@lebeaubug) on

Tornado Wallace ( 21H- 23H)

Jayda G ayant du mal à lâcher les platines, fini enfin par laisser place a L’australien Tornado Wallace. Tornado Wallace a reprit sur des sonorités funk pour nous amener petit a petit dans un univers plus underground et acidulé, un délice. Connu pour ses productions sur le label Sleazy Beat Recordings ou encore Delusions Of Grandeur très disco underground, Tornado, fidèle à lui même avec un set progressif, une continuité groovy de Jayda G pour petit a petit s’assombrir.  Le soleil couchant il tomba  dans une atmosphère plus acid, emportant avec lui la chaleur de la funk, les voix disco, pour laisser place à des sons plus froid, plus nerveux: l’Acid House. Un crescendo sans fin, qui monte en pression pour finir en explosion avec la track techno de Alien Rain – Alienated 4A. Ce qui clôtura en beauté le kiosque, la scène extérieure du Verger Festival.

@tornadowallace #bordeaux #levergerfestival

A post shared by Le Beau Bug (@lebeaubug) on

Tiller, Tako, Orpheu (20H-22H)

Durant la folie extérieure de la  scène du kiosque, une petite scène intimiste à l’intérieur du lieu emblématique des Vivres de l’Art que l’on appelle Le Salon, se déroula un B2B2B. Jamie  Tiller L’artiste berlinois, Tako et Orpheu the Wizard venu d’Amsterdam, s’échangèrent les platines les uns après les autres dans une atmosphère plus underground, plus club, plus dark, entre house, sonorité disco, acid et tribal dans la pénombre du Salon, la moiteur et chaleur de l’endroit. Le Salon et son ambiance underground nous on fait danser sur des sonorités moins habituel, surprenante, intéressante. Un plaisir d’être plongé dans une atmosphère comme celle-ci avec des artistes très pointu dans leur domaine et un lieu qui se prête  parfaitement a cette atmosphère underground.

@orpheuthewizard #tako #tiller #bordeaux #levergerfestival

A post shared by Le Beau Bug (@lebeaubug) on

Tendrement,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *