Son Lux – Remedy

Avec déjà 7 albums à son actif, Son Lux ne s’arrête pas là et a sorti le 12 mai dernier son troisième EP, Remedy. Il résulte de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, et les bénéfices liés à la vente de l’EP seront reversés à l’association à but non lucratif Southern Poverty Law Center, qui lutte contre la haine aux Etats Unis. Les 4 morceaux sont lourds de sens et le groupe a voulu exprimer sa colère et sa résistance face à ce cataclysme politique.

« How am I supposed to run? »

L’EP commence avec Dangerous, un titre annoncé un mois avant la sortie de l’opus. On reconnait très bien l’univers de Son Lux, et on y ressent l’angoisse et la crainte pour les années à venir… L’instru autant que les voix nous plongent dans le chaos. Tout est noir, on recherche une lumière qui ne brillera peut-être plus jamais…

« I don’t wanna have to fight you anymore
But I will, I will »

Part Of This prend le relais avec la voix triste et apeurée de Ryan Lott. Le chanteur n’assume pas le choix des citoyens américains, il a honte mais son instinct le pousse à agir et c’est avec la musique qu’il combat cet effroi.

Le troisième morceau, intitulé Stolen, met en scène un instrument spécial, appelé « Bromeophone » fabriqué en PVC avec une embouchure de clarinette basse, joué par Arrington de Dionyso. Ce titre nous irrite, la voix de Ryan Lott est dramatique et les autres voix raisonnent comme des fantômes.

Remedy, le dernier morceau de l’album éponyme, est une plaidoirie chantée à l’unisson avec un choeur composé de plus de 300 personnes. L’instru est saccadée, presque expérimentale. Son Lux cherche un remède à toute cette haine, ces inégalités, ces discriminations. Les choeurs marquent les voix de ces millions d’américains qui ont soif de liberté et d’égalité et qui sont prêts à se battre contre l’extrémisme de leur nouveau président.

En attendant un clip pour l’un de ces 4 morceaux, on vous laisse découvrir le live de la plus célèbre production de Son Lux, Easy, accompagné de Woodkid au Montreux Jazz Festival datant du 15 juillet dernier. Une autre façon d’appréhender la musique et le travail de ces deux artistes qui réalisent ici un vrai spectacle avec orchestre. Huit autres live du festival sont disponibles et ils sont tous aussi impressionnants les uns que les autres.

Son Lux a été initialement formé par Ryan Lott en 2007 mais depuis la sortie de l’album Bones en 2015, Son Lux est devenu un trio composé de Rafiq Bhatia, compositeur guitariste et de Ian Chang, le batteur du groupe. La diversité et la force de ces 3 artistes a fait évoluer Son Lux et on a hâte de voir ce qu’ils nous réservent…

Retrouvez Son Lux sur les internets :
Facebook
Twitter
Instagram
Soundcloud
Youtube

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *