Sæbius – Water Memories

Lowless est définitivement un label à suivre. Si nous vous avions d’ores et déjà parlé d’Ashka ou encore de KobareyLowless frappe de nouveau fort en mettant à l’honneur un nouvel artiste dans leur catalogue : Sæbius. Jeune producteur français également fondateur du label Solid Shapes, il se joue des frontières établies entre les genres musicaux, évoluant aussi aisément dans l’ambient que dans une techno stellaire. Son premier EP, joliment dénommé Water Memories, se décompose en deux parties : trois mix originaux de Sæbius, et deux remix de producteurs également hébergés sur Lowless : Ashka, et Crisna.

L’EP commence en douceur avec un titre pour le moins relaxant et hypnotique : Bird Frequencies. Des sons cristallins se développent lentement sous forme de nappes électroniques dans ses premières minutes, avant de doucement entrer en résonance avec un rythme hybride, mi-organique mi-électronique. Changement de cap par la suite avec le titre Solar Line, qui lui met à l’honneur une techno contemplative surplombée d’éléments sonores on ne peut plus ambient. Si présenté ainsi, les deux ne semblent pas se mêler à merveille, lorsqu’on écoute le titre, c’est bien le contraire qui se produit, le rythme sourd donnant du relief aux plaines dessinées aussi bien par de douces nappes électro que de faibles notes de synthé, ou même de vocals déstructurées. On plonge enfin un peu plus dans les abysses avec le titre qui donne son nom à l’EP : Water Memories. Et son nom en dit long sur le voyage qu’il nous fait vivre. Si l’ambient se fait abstrait sur ce titre, le rythme est organique, construit sur des percussions esquissées, et chaque pause marquée par une quasi absence de sons nous laisse reprendre notre souffle. Le summum de la détente, version techno abstraite.

Par la suite, deux des trois titres de Sæbius se voient remixés. Solar Line est revisité d’une manière plus sombre par Ashka, dans lequel quelques touches liquides, au sens propre du terme, se font entendre ; Water Memories se voit remixé sous un autre angle par Crisna, dévoilant un potentiel house insoupçonné.

Sæbius est un jeune producteur âgé de 24 ans et originaire de la ville de Marseille. Influencé aussi bien par le piano d’Erik Satie que par la froide techno de Varg, c’est en croisant ses inspirations qu’il produit une techno aussi cinématique. Et cet EP ne sera pas sa seule sortie : un second est d’ores et déjà en cours de production, et nous savons qu’il explorera diverses fréquences sonores à la manière d’un rite initiatique. À suivre.

Retrouvez Sæbius sur les internets :
Facebook
Soundcloud

Tendrement,
Cloé Gruhier,
Le Beau Bug.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *