Orelsan – La fête est finie

Orelsan (crédit : Jean-Counet)

Le 20 octobre 2017, Orelsan faisait son retour avec un troisième album en solo, La Fête est Finie. Principalement composé par Skread, avec des featuring à la fois surprenants comme Stromae, Dizzee Rascal, Ibeyi, Maitre Gims et attendus comme Nekfeu, ce nouvel album est très réussi. Mature et sage, tout en étant provoquant et percutant, le san qu’il est frappe fort encore une fois. Simple, Basique.

14 bonnes claques pour 50 minutes de réflexion, wooh.

Avant, j’avais peur d’être pas normal
Quand j’vois les gens normaux, j’suis fier d’être pas normal

Premier morceau, San, le fameux suffixe honorifique japonais qui complète son nom de scène après Orel, son surnom. Comme une introduction sur lui-même et sa manière de voir sa vie, qui monte tout doucement en pression, ça commence bien.

Si le monsieur dort dehors, c’est qu’il aime le bruit des voitures

Dans Tout va bien, co-produit par Skread et Stromae, on a à faire à une petite berceuse, qui s’adresse à un enfant dans l’espoir de préserver son innocence face à trois problèmes de société, de l’humour noir, la couleur du mensonge.

Sur un thème plus dérisoire, Défaite de famille, est le clash de cet album. S’adressant à sa famille, ou plus précisément aux fêtes de famille, il pousse un grand cri contre ces réunions de famille souvent plus désirées qu’appréciées.

J’comprends pas pourquoi tu t’inquiètes quand tu prends du poids
Pour moi, c’est ça d’pris, ça fait toujours plus de toi

Un peu d’amour ne fait pas de mal. Avec Paradis, il fait une déclaration d’amour à sa copine avec qui il est depuis 7 ans. Touchant.

Y’a la pluie en featuring dans toutes mes phrases

On retrouve à nouveau Stromae, cette fois seul à la production, et au chant pour le refrain, pour un thème qui tient à cœur à Orelsan, la pluie.

T’es au moment d’ta vie où tu peux devenir c’que tu veux
Le même moment où c’est l’plus dur de savoir c’que tu veux

Accompagné des sœurs Ibeyi, Notes pour trop tard conclue l’album, avec une série de notes qu’Orel a prises pendant des années. Un dernier morceau concluant pour cet album indéniablement puissant. 

En plus de ce nouvel album, découvrez ce morceau inédit au micro de France Inter, en « hommage » à ses grands-parents.

Aurélien Cotentin aka Orelsan, né à Alençon dans l’Orne (Normandie) est un fan de manga mais surtout un auteur, acteur, compositeur et scénariste qui a commencé en 2006 en publiant Ramen sur Youtube. Un an plus tard, il se fait un peu plus connaître grâce à Saint Valentin. En 2009 il sort son premier album Perdu d’Avance, en 2011 son second, Le Chant des Sirènes et ne s’arrête plus. En 2013 il forme le duo des Casseurs Flowter et sort un premier projet Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowter avec son copain Gringe, avant de sortir un premier film Comment c’est Loin, co-réalisé avec Christophe Offenstein, un film que l’on vous recommande.

Retrouvez Orelsan sur les internets :
Site internet
Facebook
Twitter
Youtube

Tendrement,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *