L’interview de Goodwood Atoms

Le 12 mai dernier, les 4 garçons du groupe Goodwood Atoms ont sorti Place, leur premier EP. Le rock indie est de retour et ce projet réunissant 4 titres est chaleureux et émotionnellement profond. Après l’avoir écouté avec plaisir et attention, nous avons voulu en savoir plus sur cette dernière pépite canadienne.

1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Nous sommes quatre gars de Vancouver, au Canada. Nous passons beaucoup de temps à nous asseoir ensemble dans une pièce et à jouer des instruments.

2. Pourquoi Goodwood Atoms?
Ce nom nous est venu en associant des mots avec lesquels nous nous sentions connectés. Nous avons essayé de ne pas trop être artificiels ou significatifs avec le nom Goodwood Atoms, nous préférions aller vers quelque chose qui a une sorte de musicalité, avec des images intéressantes.

Ce premier EP laisse place à des morceaux doux mais également remplis de fougue et d’intensité.
3. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Nos chansons ont tendance à être plus centrées sur les sentiments que sur les idées. Nous préférons les images et les émotions aux pensées et aux mots. Donc nos chansons reflètent les différents aspects et émotions de l’être humain, passant de la joie à la solitude.

Into The Bay nous fait voyager au travers d’immenses paysages, nos sens sont décuplés puis tout se calme, l’instru nous repose et nous apaise.
4. Où nous emmenez-vous exactement ?
Nous essayons d’emmener les auditeurs vers un voyage sonore, dans lequel nous partageons des dynamiques, des changements rythmiques et des contre-mélodies intéressantes tout au long de la chanson.

Vous continuez l’EP avec Dreaming About et ce morceau transpire l’amour et la plage sous un soleil de plomb.
5. De quoi, de qui rêvez-vous ?
Cette chanson a pour fil-rouge le fait de préférer l’évidence et la prévisibilité de la solitude plutôt qu’aux hauts et bas de l’amour. Un côté antinomique avec la production, que nous aimons beaucoup mettre en avant.

Tech Now, le troisième morceau, nous a inévitablement fait penser au groupe Alt-J. Une atmosphère lente, douce et envoûtante. Vous nous transportez et on ne peut pas y résister.
6. Appréciez-vous cette comparaison et que pouvez-vous nous dire sur ce morceau ?
Alt-J
est l’un de nos groupes préférés, alors nous trouvons la comparaison très flatteuse. Je pense que nous sommes relativement semblables à Alt-J dans le sens où nous expérimentons notre matière sonore, mais aussi parce que nous portons beaucoup d’attention au côté artisanal de la production musicale.

7. Comment décririez-vous votre musique ? Votre style ? Vos inspirations ?
La meilleure façon de décrire notre musique serait de la considérer comme éclectique. Nous tirons nos inspirations d’un ensemble très varié d’influences et nos gammes de sons vont du soft / acoustique au heavy / electronique. Nous sommes inspirés par des groupes semblables à ceux de notre style, comme Radiohead, Yesayer et Youth Lagoon, mais nous sommes également inspirés par des artistes pour lesquels nous n’avons pas beaucoup en commun comme Kendrick Lamar, Paul McCartney et Can.

Vous avez eu l’occasion de collaborer avec des artistes de Vancouver tels que Nygel Asselin (Half Moon Run), Shawn Cole (You Say Party!), Jon Anderson (Said the Whale), Dave Vertesi (Hey Ocean!) et Cayne McKenzie (We Are the City).
8. Si vous deviez choisir 3 artistes internationaux avec qui collaborer, lesquels choisiriez-vous ?
Nous sommes de grands fans du groupe français M.A BEAT!. Nous sommes dans la même maison d’édition et nous aimerions beaucoup collaborer avec eux un jour. Si nous nous prenons à rêver un peu plus, une collaboration serait pour nous incroyable avec l’artiste anglais Bonobo. Nous sommes également de très grands fans du producteur anglais Bibio qui fait de la musique fantastique en alliant musique acoustique et intime avec des éléments électroniques et du sampling. Ce serait vraiment cool de collaborer avec lui également.

9. Maintenant que votre premier EP est sorti, quels sont vos projets ? Une tournée ? Un album en préparation ?
Nous écrivons actuellement notre prochain album et espérons commencer à enregistrer plus tard cette année. Nous sommes également en pourparlers pour planifier notre première tournée européenne et nous espérons vraiment venir bientôt jouer en France.

10. Plutôt :

Mer or montagne ?
Mer

Surfer ou bronzer ?
Surfer

Cheveux longs ou cheveux courts ?
Cheveux longs

Patrick Watson ou Ben Howard?
Patrick Watson

Bon Iver ou Iron And Wine?
Bon Iver

11. Une petite anecdote marrante pour le Claque Son ?
Le maire de Vancouver est l’ami d’un ami et est venu nous voir jouer à quelques-uns de nos shows. Les gens sont toujours très surpris de voir le maire passer nous voir.

12. Notre magazine s’intitule Le Beau Bug, qu’est-ce qu’un « beau bug » pour vous ?
Nous pouvons l’interpréter comme quelque chose dont la plupart des gens ne voient pas la beauté intérieure, mais pour lequel elle est parfois présente. Dans notre cas, nous avons tendance à percevoir la beauté dans des sonorités brutes et brouillonnes que nous créons à partir de synthés.

13. Quels sont les indispensables à avoir dans son iPod ?
Nous avons tous les quatre des goûts musicaux très différents, mais quand nous sommes ensemble en groupe, nous aimons écouter des trucs ringards et pas vraiment d’actualité comme Scatman John et Paul McCartney des années 1980.

Retrouvez Goodwood Atoms sur les internets :
Website
Facebook
Soundcloud
Instagram
Twitter

Tendrement,
Louise Dornier
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *