L’interview d’Albin Lee Meldau

Albin Lee Meldau (crédit : Fredrik Skogvist )

Aujourd’hui on vous présente un de nos coups de coeur de cette année, Albin Lee Meldau, à qui on a posé quelques questions.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’apelle Albin Lee Meldau, j’ai bientôt 30 ans et je viens de Gothenburg en Suède. Je suis le fils d’une chanteuse de jazz Suédoise et d’un rockeur punk Anglais. J’ai joué de la trompette et chanté dans des groupes jusqu’à ce que je commence à travailler comme chanteur de mariage et « professionnel ivre ». J’ai écrit quelques chansons comme un journal intime, je les ai mise sur SoundCloud et ça a changé ma vie. Les histoires parlent principalement de chagrin d’amour et d’amour non partagé.
En tant qu’être humain très sensible, c’était ma façon d’essayer de faire face à la vie quotidienne.

Il y a quelques jours on découvrait ton dernier single, Same Boat.
En juillet dernier ton deuxième EP Bloodshot voyait le jour, seulement 7 mois après le premier, Lovers.
Comment expliques tu cette productivité ?
J’essaie juste de faire de mon mieux et de diffuser mes histoires. Je suis béni d’une équipe formidable et j’ai eu la chance de travailler avec de grands auteurs-compositeurs au cours des dernières années. J’ai envie de raconter mon histoire et c’est peut-être pourquoi. J’aime raconter des histoires.

On voulait dabord revenir sur ton deuxième EP Bloodshot, découvert grâce au superbe clip du titre Bloodshot, un morceau à la fois déstabilisant, et émouvant, un cri d’amour qui nous a touché.
Peux tu nous en dire plus sur ce morceau ?
Ce jour était dur. Je me souviens d’avoir écrit à Londres avec le grand Justin Parker. Mon manager a dû me traîner là-bas, ce dont je suis très reconnaissant aujourd’hui. C’est une chanson d’amour sombre au sujet de se coucher dans le lit en sachant ce que votre instinct vous a déjà dit. Comment l’amour peut parfois être la pire chose au monde. J’en suis très fier et profondément honoré par toutes les comparaisons.


On a aussi eu un coup de coeur pour Mayfly et One Man Band, deux morceaux plus lyrique, réalisé au son de ta voix et ton piano, nous rappelant le grand Benjamin Clementine.
Peux tu nous expliquer ces deux morceaux ? La comparaison te plait elle ?
Les deux chansons sont très différentes, mais les deux sont des chansons d’amour sombres sur les émotions non récitées. Le son a été retrouvé et c’était difficile à obtenir, mais je suis très fier des deux. C’est toujours un honneur de faire penser à ces grands artistes.

Pourquoi Withney est qualifié de demo ?
C’est un poème avec une référence à Whitney Houston. Les paroles ont été écrites comme « gonzo » de mon journal. J’aime celle-ci et j’ai senti qu’elle méritait d’être libéré.

Revenons sur ta dernière actualité, ton dernier single Same Boat, et ses airs de musique de film.
Peux tu nous en dire plus ?
Une chanson que j’ai écrite avec mon pianiste, batteur et ami Kalle Stenbäcken. C’est une chanson d’amour simple sur la façon dont nous sommes tous une seule chair. En cette période d’incertitude, j’ai senti que j’avais besoin de dire quelque chose à ce sujet.

Ton univers est à la fois lyrique et accoustique, que caches-tu ?
Pour moi, c’est un compliment. Restez à l’écoute de l’album qui sortira l’année prochaine. Ce ne sera pas si acoustique, mais j’espère encore lyrique.

Comment décrirais-tu ta musique ? Ton style ? Tes inspirations ?
J’ai aimé la description « lyrique ». L’histoire est la clé de mon opinion. Étant moi-même compositeur, les paroles sont importantes, mais bien sûr aussi la composition. J’adore beaucoup de choses, de Tupac à Sabbath mais vraiment, je suis plus un mélange de reggae, blues et soul. Mon groupe préféré est Bob Marley et les Wailers. Au début, quand ils étaient tous amis et que Lee Scratch Perry les produisait.

Maintenant que ton deuxième EP est sorti, quels sont tes projets ? Une tournée ? album ?
Un album est en route et je veux vraiment en faire une tournée. Voyons voir ce que le futur apporte.

Plutôt ?
Elvis or Bob Dylan ?
Je les aime tous les deux. Pour le chant, évidemment Elvis puisqu’il est le meilleur, mais Dylan est l’un de mes poètes préférés. Réponse ennuyeuse. Pardon.

Lying or Crying (in your bed) ?
Les deux j’ai bien peur, si c’est en référence aux paroles.

Tarantino or Nolan ?
Tarantino

Bros or Hos ?
Je respecte tout le monde et préférerais ne pas répondre.

Une petite anecdote marrante du groupe pour le Claque Son ?
Je n’ai aucune histoire drôle à partager vraiment mais le groupe est une mélange d’individus particuliers mais adorables. C’est un honneur de travailler avec ces grands musiciens et de les connaître personnellement. Le premier Simon, nous en avons deux, est un grand afro vegan qui a tendance à aimer la mer ouverte loin de la société il est surtout bassiste et vit sur son propre bateau. L’autre Simon est un compositeur qui aime le brandy et surtout grand guitariste. Kalle, le dernier est un gentil géant de 7 pieds, un pianiste classique et un grand batteur de reggae. Un tas de gens, ça me fait craquer à chaque fois!

Notre magazine s’intitule, Le Beau Bug, qu’est-ce qu’un « beau bug » pour toi ?
Je commence à penser aux pierres bleues qui sont comme un insecte à l’intérieur. De toute beauté.

Quels sont les indispensables à toujours avoir dans son iPod ?
Si c’est une seule ce sera, Stand by me par Ben E King.

1. Can you introduce yourself ?
My name is Albin Lee Meldau and I’m soon to be 30 from Gothenburg, Sweden. The son of a Swedish jazz singer and English punk rocker I played the trumpet and sang I n bands until I started working as a wedding-singing-busker and professional drunk. I wrote a few songs like a diary, put them SoundCloud and it changed my life. The stories are mainly about heartache and unrequited love.
As a highly sensitive human being this was my way to try to cope with everyday life.

Few day ago, we discover your new single Same Boat. In July your second EP Bloodshot see the light 7 month after the first, Lover.
2. How could you explain this productivity ?
I just try to do my best and get my stories out there. I’m blessed with a great team and have been fortunate to work with great songwriters in recent years. I have an urge to tell my story and that is maybe why. I love telling stories.
 
First we want to speak about your second EP Bloodshot, wich we discover with the beautiful song bloodshot, disturbing and touching, like a loving cry who touch us (like the softness of Anthony and the Johnsons with more rythm)
3. Can you tell us more about this song ?
That day was a hard one. I remember writing it in London with the great Justin Parker. My manager had to drag me there which I’m very thankful for today. It’s a dark love song about lying in bed knowing what your gut already told you. How love sometimes can be the worst thing in the world. I’m very proud of it and deeply honored by all comparisons.

We also had a heart stroke for Mayfly and One Man Band, two song more lyrics, realised with your voice and piano, reminding us the great Benjamin Clementine.
4. Can you explain to us this two song ? Did you like this compare ?
The two songs are very different but both are dark love songs about unrequited emotions. The sound was stripped back and that was hard to get right, but I’m very proud of the two of them.
It’s always an honor to be reminding of such great artists.
 
5. Why is there a song called Withney as a demo ?
Its a poem with a reference to Whitney Houston. The lyrics were written as gonzo from my diary. I love this one and felt it deserved to be released.
 
Let’s move forward with your last actuality, your single Same Boat and its tunes of music of movies.
6. Explain us this song ?
A song I wrote with my pianist, drummer and friend Kalle Stenbäcken. It’s a simple love song about how we’re all one flesh. In this time of uncertainty I felt I needed say something on the matter.

7. Your universe is lyrical and accoustic, and for us it’s hiding something, isn’t it ?
For me that’s a compliment. Stay tuned for the album that’s coming next year. That will be not so acoustic, but still lyrical I hope.
 
8. How would you describe your music ? Your style ? Inspirations ?
I loved the description “lyrical”. The story is the key in my opinion. Being a songwriter myself, lyrics are important, but of course also the composition. I love a lot of things, from Tupac to Sabbath but really I’m a reggae, blues and soul guy. My favorite band is Bob Marley and the Wailers. Early on when they were all friends and Lee Scratch Perry produced.

9. Now that your second EP is out, what are you’re project ? A tour ? An album ?
An Album is on the way and definitely I wanna tour it. Let’s see what the future brings.
 
10. More :
Elvis or Bob Dylan ?
Love them both. Singing is Elvis obviously since he’s the greatest, but Dylan is one of my favorite poets. Boring answer. Sorry.

Lying or Crying (in your bed) ?
Both I’m afraid if referring to lyrics😂

Tarantino or Nolan ?
Tarantino

Bros or Hos ?
I respect all people equally and would prefer not to answer.
 
11. Do you have a little funny sotry about the band for the Claque Son (our music category) ?
Have no funny story to share really but the band is a bunch of peculiar but adorable individuals. It’s an honor to work with these great musicians and to know them personally.
The first Simon, we have two, is a dumpster diving afro beat vegan who tends to like the open sea far from society. A great Bass player who lives on his own ship. The other Simon is a composer who likes brandy. A great guitarist. Kalle, the last one is 7 feet tall gentle giant, classical pianist and a great reggae drummer. A great bunch of people, that cracks me up every time!
 
12. Our website is called Le Beau Bug, like “The Beautiful Bug”, what does that mean to you ?
I start to think about the blue stones that’s like a bug inside. The beauty of it.
 
13. What are the primordial song that you always got in your i P od ?
If only one it’s Stand by me by Ben E King.
Thank you!

Albin Lee Meldau sur les internets :
Site Internet
Facebook
Soundcloud

Tendrement,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *