L’Effet Papillon de Eric Bress et J. Mackye Gruber

Ce que l’on appelle communément « l’effet papillon » provient d’une théorie selon laquelle si l’on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié.

Evan Treborn (Ashton Kutcher)  a cette faculté. Fasciné, il va d’abord mettre ce don au service de ceux dont les vies ont été brisées dans leur enfance. Il peut enfin repartir dans le passé et sauver la seule jeune fille qu’il ait jamais aimée.
Cependant, Evan va découvrir que ce pouvoir est aussi puissant qu’incontrôlable. Il va s’apercevoir que s’il change la moindre chose, il change tout. En intervenant sur le passé, il modifie le présent et se voit de plus en plus souvent obligé de réparer les effets indésirables de ses corrections…

Jouer avec le temps fut le défi de nombreux réalisateurs mais peu sont ceux à avoir réussi à ne pas s’emmêler les pinceaux et produire un film sans erreur. Eric Bress et J.Mackye Gruber font partie de cette petite poignée et nous livre ici une merveilleuse leçon de vie en travaillant sur « ce qu’on voudrait changer dans nos vies ».

Il faut également saluer la performance des acteurs qui ont du modifier leur personnage en fonction des évolutions temporelles. Eric Bress, également producteur, précise :« Ils devaient garder leur identité affective malgré les différentes variations de leur destin. Nous avons cherché des comédiens capables d’exprimer différemment une même sensibilité suivant les circonstances. » Le côté émotionnel n’était d’ailleurs pas le seul à être modifié au fil du temps, il y avait également l’aspect physique qui a changé pour certains personnages, en particulier pour Elden Henson, l’interprète de Lenny.

La plus value de l’effet papillon est que ce dernier ne cause pas de maux de tête au spectateur pour suivre les changements temporels. Si cela parait simple à posteriori, il faut savoir que le scénario a été travaillé pendant 6 années par les réalisateurs et que ces derniers ont refusé plusieurs offres d’achat afin de parfaitement polir leur diamant. Il s’agit sans aucun doute d’une des clés de la réussite de ce film.

Si vous aimez ce film nous vous conseillons deux autres films basés sur des modifications temporelles : Mémento de Christopher Nolan et Prédestination de Michael et Peter Spierig.


Titre original : The Butterfly Effect
Date de sortie : 23 janvier 2004 (USA)
Réalisateur : Eric Bress et J. Mackye Gruber
Scénario : Eric Bress et J. Mackye Gruber
Acteurs : Ashton Kutcher, Amy Smart, Elden Henson, William Lee Scott, Eric Stoltz
Genre : Drame, Fantastique
Bande annonce :

Tendrement,
Le Beau Bug

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *