KARINE LAVAL: L’AUTRE PERCEPTION

Je suis tombée récemment sur une photographie, Untitled #99, d’une série nommée « The Pool », de Karine Laval. La lumière qui s’en dégageait, les lignes, les mouvements, m’ont donné l’impression d’une dynamique au ralenti, d’un entre-deux, un rêve réalité, un éclat de douceur.
Je suis donc allée chercher les autres numéros de piscines, éparpillées sur Cascais, Barcelone,Paris, Oslo, Annecy, Capri, chacune unique et pourtant composée des mêmes bleu et blanc, couleurs dites froides exhalant pourtant un souffle d’une chaleur solaire.
Toujours dans l’eau, sa série « Poolscapes » brouille le regard, qui ne sait plus si il est noyé ou simplement perdu dans un reflet; si les corps sur-exposés flottent ou bien coulent…
Décidément cette artiste à l’art de mélanger les réalités et les rêves. Ou chercherait-elle seulement à nous montrer les multiples facettes d’une même réalité qui se réinventerait dans la confrontation de la singularité des regards?
En effet que ce soit par des images fixes ou animées, elle nous invite à se détourner d’une perception qui se limiterait à un seul champ de vision.
De même , dans sa dernière série « Hétérotopia », dont le terme est emprunté à l’essai « Des espaces autres » du philosophe Michel Foucault, elle nous emmène dans une nature qu’on reconnait mais ne connaissons pas, laissant le spectateur en équilibre sur le fil reliant l’imaginaire et le réel.
Les images de cette série, qui ont été prises dans des jardins dont les couleurs n’ont pas été travaillées de manière numérique, sont le fruit d’un travail avec l’appareil combiné à des surfaces réfléchissantes, et nous révèle  une nature schizophrénique virant à l’artificiel.

Je vous invite donc à vous aussi errer, rêver et vous perdre dans les multiples facettes de Karine Laval: www.karinelavalstudio.com, www.karinelaval.com

Photographies publiées avec l’aimable autorisation de Karine Laval.