Les animaux s’installent au palace par Karen Knorr

Karen Knorr est une photographe qui explore les traditions culturelles de la société occidentale, notamment britannique, sur des sujets allant de nos modes de vie, notre culture visuelle et comportements sociaux au mode de vie des animaux.
Elle s’est fait connaitre par une série, Belgravia, réalisée entre 1979 et 1981 composée de photographies en noir et blanc chacune accompagnée d’un court texte, portant sur une critique des classes sociales britannique.  Par la suite, elle produit la série Messieurs (1981-1983), une série de photographies réalisée dans les clubs fermés de gentlemen britanniques, accompagnées de textes tirés des discours des parlementaires . Dans ces séries, Knorr enquête sur les valeurs de la classe moyenne supérieure anglaise en les comparant aux valeurs aristocratiques et seront exposées au celèbre Tate Museum de Londres, lui permettant d’acquérir une reconnaissance internationale.

Voici un aperçu de son travail à travers ses 4 dernères séries de phrotographies: The Lanesborough, Monogatari, India Song et Fables.

  • The Lanesborough, 2015

Cette série se situe dans un des hôtels les plus chers du monde, dans lequel seules les personnes les plus fortunées du monde peuvent se permettre de séjourner. La décoration intérieure a été conçue autours d’un concept de palace fantaisiste londonien. Les animaux posent ici dans toute leur arrogance, parfois parés de bijoux. L’artiste fait ici une satire ludique de l’obsession de certains à la richesse.

Karen Knorr – The Lanesborough, Peersof the Realm , 2015

 

Karen Knorr – The Lanesborough, The Wedding guest , 2015

 

Karen Knorr – The Lady in Waiting, 2015

  • Monogatari

Une série commencée en 2012 est centrée sur la vie des animaux combinée aux images de la culture japonaise, liées aux contes traditionnels, en particulier ceux qui parlent des esprits et fantômes surnaturels.
Photographiés dans les temples, les sanctuaires et les jardins de Kyoto, Nara, Ise et Tokyo, les animaux et les femmes en kimonos traditionnels évoquent l’art de la période Edo.
La grue couronnée rouge qui réside en Chine, en Corée et au Japon est récurrente dans les mythes et légendes et souvent un symbole de longévité dans le taoïsme. Plus récemment, il est l’emblème de compagnies aériennes japonaises.

Karen Knorr – The Journey, Hie Torii, Tokyo

 

Karen Knorr – Awakened to Emptiness, Hosen-in Temple. Ohara

 

Karen Knorr – Mono No Aware, Shunko-in Temple, Kyoto

 

  • India Song (2008-2015)

Depuis 2008, le travail de la photographe en Inde a pris un nouveau tournant et son regard porte sur  culture de la caste « supérieure » dite « Rajput « et sa relation à l ‘autre à travers l’utilisation de la photographie, la vidéo et la performance. Cette série photographique considère l’espace des hommes (de mardana) et l’espace de la femme (zanana) dans Mughal et de l’architecture Rajput des palais, havelis et mausolées à travers des photographies grand format.

Karen Knorr célèbre la culture visuelle riche, les mythes fondateurs et des histoires du nord de l’Inde, en se concentrant sur le Rajasthan et en utilisant des sites sacrés et profanes emblématiques des castes, à travers la féminité et sa relation avec le monde animal. Les intérieurs sont soigneusement photographiés avec un appareil photo grand format Sinar P3 analogique à très haute résolution et les animaux vivants sont insérés numériquement dans les sites architecturaux, des sanctuaires, des zoos, des palais, des mausolées, des temples et lieux saints, portant une interrogation sur ce  patrimoine culturel indien et et ses hiérarchies rigides. Grues, zébus, langurs, des tigres et des éléphants se muent en animaux princiers, avatars des derniers personnages historiques féminins, brouillant les frontières entre la réalité et l’illusion.

Karen Knorr – The Queen’s Room, Zanana Palace, Udaipur

 

Karen Knorr – The Flight to Freedom, Durbar Hall, Juna Mahal, Dungarpur

 

Karen Knorr – Avatars of Devi, Samode Palace, Samode

 

Karen Knorr – The Return of the Hunter, Chandra Mahal, Jaipur Palace, Jaipur

 

Karen Knorr – The Lovesick Prince, Aam Khas, Junha Mahal, Dungarpur Palace

 

Karen Knorr – The Private Audience, Aam Khas, Juna Mahal, Dungarpur

 

Karen Knorr – Durga’s Mount, Junha Mahal, Dungarpur

 

  • Fables (2003/2008)

L’objectif habituel de la fable est d’enseigner une leçon en attirant l’attention sur le comportement animal et sa relation avec les actions humaines; les animaux dans les fables parlent métaphoriquement de  la nature humaine. Pourtant, il semble que la nature du travail de Karen Knorr a un autre but. Ici les animaux de Knorr ne sont pas habillés pour ressembler à des humains et ils ne montrent pas une morale explicite. Libérés, Ils se déplacent librement sur le territoire humain portant notre attention sur l’écart entre nature et culture. Ils empiètent dans le domaine des musées, sanctuaires  de la culture dont l’entrée leur est résolument interdite. Bien que pacifique, l’intrusion des animaux subvertit l’institution. Ce travail met en évidence le caractère «contre nature» du musée lui-même.

Karen Knorr – Ledoux’s Reception [Carnavalet]

 

Karen Knorr – The Green Room [Carnavalet]

 

Karen Knorr – The Music Room 1 [Château Chantilly]

 

Karen Knorr – The Kings Reception [Château Chambord]

 

Karen Knorr – The Passage [Villa Savoye]

Retrouvez tout le travail de Karen Knorr sur son site: http://karenknorr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *