Bodies in urban spaces par Willi Dorner

Bodies in urban spaces par Willi Dorner

Il pleuvait ce samedi 30 septembre à Toulouse. Jour pluvieux mais jour heureux car le Centre de Développement Chorégraphique (CDC ou La Place de la Danse) de la ville l’a dédié à la danse. Pour l’occasion, une vingtaine de bonhommes colorés ont sillonné les rues, entraînant un groupe de spectateurs de plus en plus dense. Aujourd’hui, Le Beau Bug fait le récit d’une promenade acrobatique…

Bodies in urban space à Toulouse

« Bodies in urban spaces » a été imaginée par ce chorégraphe autrichien du nom de Willi Dorner il y a déjà plusieurs années. Depuis 2006, il imbrique des corps dans les architectures du monde entier. Barcelone, Paris, Philadelphie, New-York…ont, elles aussi, été parsemées d’acrobates colorés. Perchés ci et là, imbriqués les uns contre les autres, les danseurs invitent le public à porter un nouveau regard sur les architectures de leur ville. Comment peut-on détourner, comment un corps peut-il occuper une arabesque ? Un renfoncement, une rampe d’escalier ou encore une gouttière ?

Spectacle parfois comique quand vous vous retrouvez face à un pied, à des fesses là où vous ne les attendiez pas. Les danseurs de Willi Dorner créent de nouvelles perceptions. Ils apportent des présences malicieuses dans des paysages que nous croyons connaître. Ils ré-adoptent des lieux parfois délaissés et pourtant si intéressants. Résidences, monuments, dispositifs urbains ou jardins : tout y passe… Spectateurs, vous épiez les espaces d’une autre façon. A l’affût du moindre mouvement, désormais attentifs aux coins et aux ombres, vous êtes invités à une chasse au trésor, une course poursuite dans cette ville que vous habitez depuis des années.

Bodies in urban spaces à Toulouse

Bodies in urban spaces à Toulouse

Willi Dorner a un parcours pluridisciplinaire et travaille aussi les arts plastiques. Le projet Bodies in urban spaces était initialement lié à la photographie. A l’origine, il créait des images fixes, des sculptures immobiles destinées à être capturées. Et pour preuve, les interprètes courent entre chaque figure. Ces instants semblent impartis et nous poussent à suivre le mouvement « avant qu’il ne soit trop tard »…

Silencieux et furtifs, Willi Dorner tient à ce que ses acrobates soient aussi capuchonnés et cachés. Pas un mot, juste des gestes pour se faire et se défaire, ils créent des sculptures anonymes et silencieuses. Bodies in urban spaces est une performance physique réalisée par des artistes qui maîtrisent leurs efforts ! Les figures les font se tordre, se tendre, se presser et parfois se percher à des dizaines de mètres mais leur expression est immuable. Les yeux fermés, visages détendus, ils émanent un calme profond et spectaculaire. Malgré la pluie et les parois glissantes, ces yamakasis de la danse, ces corps acrobatiques ont su réinventer l’espace toulousain …

Bodies in urban spaces à Toulouse

Bodies in urban spaces à Toulouse

Bodies in urban spaces à Toulouse

Tendrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *