AFTER au CIAM, la Fabrique

Jérôme Carrié est un agitateur de créativité. Il est le commissaire d’expositions du Centre d’Initiatives Artistiques du Mirail mais c’est avant tout un homme plein d’idées. Comme le ferait une mère aimante, il permet aux âmes d’enfants de s’exprimer. En ce mois de novembre, il a invité cinq artistes à déplacer leurs ateliers à la Fabrique. C’est ainsi que Nadia von Foutre, Kamil Guenatri, Lucie Laforentie, Manuel Pomar et A4 Putevie créent au fil des semaines, devant nos yeux. After est une exposition inédite mettant l’acte de création au cœur du processus. La Fabrique n’est plus un lieu qui fige l’art mais elle le rend vivant…

Et après ? After célèbre les cinquante ans de mai 68 et continue à proclamer, à agiter. Les artistes invités ont cette rage ou cette douceur critiques qui les anime, qui les pousse à  créer.

L’image contient peut-être : intérieur

N’ayez pas peur, entrez ! Sur votre droite : le « Bar de l’amertume ». Manuel Pomar vous invite à boire un verre. Tout en couleurs, vous y dégustez un breuvage amer. Ambiance des îles, bonne humeur mais ce goût qui vous reste en travers de la gorge… Si vous continuez votre chemin, aventurez-vous dans la nuit noire. Ici, Kamil Guenatri vous propose une étoile indélébile sur le bras. Lui aussi porte une constellation et crée des météores mobiles dont vous êtes maintenant à charge. Depuis, un ciel étoilé a explosé dans milles lieux. A4 Putevie, lui, agrémente son architecture maison au fil des heures. Passez derrière et vous verrez qu’il a beaucoup de choses à vous raconter, vous dessiner. Mais After réserve des surprises autant dessous (Le Cube) que dessus (Le Tube)  – baisers volants – bois scintillant – jouets dormant…

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : intérieur

Depuis le 17 novembre et jusqu’au 21 décembre, After vous donne rendez-vous tous les jours. Car c’est aussi l’œil du regardeur qui donne le sens à l’art. Sinon, quatre actes ont été prévus durant ces six semaines d’élaboration. Et trois dates sont encore à venir, trois odyssées de l’art contemporain toulousain…

AFTER – Une exposition en IV Actes

Acte I

Ouverture Vernissage de l’exposition – Jeudi 16 novembre à 18h

Acte II

After – work – Mardi 28 novembre à 18h

Acte III

After – work – Mardi 12 décembre à 18h

Acte IV

Bouquet final

Finissage de l’exposition et clôture du festival Graphéine – Mercredi 20 décembre à 18h

 

Tendrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *